Michel Butor

Don Juan à Fribourg

Don Juan: les actes du colloque de Treyvaux 1981. Fribourg: Editions Universitaires, 1982.

© Ambroise Barras (2000-2004), pour l'édition, l'analyse et les commentaires

1

Soient les 20 cartes du « Matériel pour un Don Juan » disposées en un seul paquet.
On lit, en substituant, par ordre alphabétique, un nom de canton suisse (manque le canton du Jura), à la position <12> dans le texte.
On opère l'une ou l'autre substitution d'un complément de lieu (au bosquet,...) par un équivalent propre au contexte fribourgeois.
Après une dernière transformation impromptue, on obtient alors:

[1v] [10r] [3v] [17v]
Tes lèvresje périssaisdans mes tourments
pustuleuxquel gâchisruiné
dans mes naufragescette nuitsuave
blondeSylviad'Illyrie
cavalièreduchessedes tournois
exquisedes usinestes prunelles
ton mentonlavandièretes paroles
m'ont raniméchatouilléchut
gentianeje trembleapproche
murmurerinonderbalbutier

Tes lèvres je périssais dans mes tourments
pustuleux quel gâchis ruiné
dans mes naufrages cette nuit suave
blonde Sylvia d'Appenzell
cavalière duchesse des tournois
étoile des usines tes prunelles
ton menton lavandière tes paroles
m'ont ranimé chatouillé chut
gentiane je tremble approche
murmurer inonder balbutier

2

On retire les trois premières cartes du paquet. On les retourne avant de les entasser sous le paquet.
On lit, en substituant selon le même jeu décrit ci-dessus.
On obtient alors:

[17v] [13v] [5r] [4v]
En vaininventivemalgré moi
rebutje me meurtrissaisreplié
sordideà l'entractesuave
fabuleuseViolentaferraraise
joaillièreluxeor
des âgestes bastes improvisations
tes répartiesta justessem'ont réconforté
boucliersauleallonge-toi
alcôvedes bruyèresbaise-moi
découvrirm'emplirs'éterniser

En vain inventive malgré moi
rebut je me meurtrissais replié
sordide à l'entracte suave
fabuleuse violenta d'Argovie
joaillière luxe or
des âges tes bas tes improvisations
tes réparties ta justesse m'ont réconforté
bouclier saule allonge-toi
alcôve des bruyères baise-moi
découvrir m'emplir s'éterniser

3

On retire les trois premières cartes du sommet du paquet. On les retourne avant de les entasser sous le paquet des cartes.
On lit, en substituant selon le même jeu décrit ci-dessus.
On obtient alors:

[4v] [8v] [15v] {7v}
Dans ma misèrepureexauce-moi
saleje désespéraisdamné
sordidependant l'oragepeu à peu
blancheAdrianad'outre-mer
couturièrerésurgencedes louves
des nuagesadmirablem'en veux-tu
ta chevelureta tailleton sourire
m'ont retourném'ont désaltérépourquoi crains-tu
détends-toimaîtressepenche-toi
disparaîtrenous renverserà ta santé

Dans ma misère pure exauce-moi
sale je désespérais damné
sordide pendant l'orage peu à peu
blanche Adriana de Bâle
couturière résurgence des louves
des nuages admirable m'en veux-tu
ta chevelure ta taille ton sourire
m'ont retourné désaltéré pourquoi crains-tu
détends-toi maîtresse penche-toi
disparaître nous renverser à ta santé

4

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[7v] [2v] [14v] [11v] [20r]
A ta santétendredans mes épreuves
je renonçaisje suffoquaisfurieux
fouau bosquetprudente
menueCéliadanoise
guérisseuseaiméefée
des faubourgshautboispar bonheur
tes gentillesseston sexeton rire
nacrem'ont caresséinépuisable
quelle récompenseje tangueéveille-toi
frôlergrésillerà jamais

A ta santé tendre dans mes épreuves
je renonçais je suffoquais furieux
fou à la gare prudente
menue Célia de Berne
guérisseuse aimée fée
des faubourgs hautbois par bonheur
tes gentillesses ton sexe ton rire
nacre m'ont caressé inépuisable
quelle récompense! je tangue éveille-toi
frôler grésiller à jamais

5

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[11v] [20r] {6r} [9r]
Vraije m'enfermaisautrefois
déchiréje râlaisdans mes châteaux
trêveau marchétoi
élancéeCressidatroyenne
acrobatesouverainefée
des rumeursdes nuancestes mélodies
tes gentillessestes voilesm'ont imprégné
bichesableet maintenant
jaillissementje distillepare-toi
secrètementmûrirdéborder

Vrai je m'enfermais autrefois
déchiré je râlais dans les rues
trêve au marché toi
élancée Cressida de la Sarine
acrobate souveraine fée
des rumeurs des nuances tes mélodies
tes gentillesses tes voiles m'ont imprégné
biche sable et maintenant
jaillissement je distille pare-toi
secrètement mûrir déborder

6

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[9r] [12v] [16r] [19r]
Presse-moilumineusedans mes déserts
assoifféje me desséchaisj'appelais
l'heure a sonnéà la chassetoi
juvénileKatherinem'en veux-tu
courtisaneorgueildes vitraillers
tu rougissinueusetes trilles
tes brastes chevillestes palpitations
m'ont poursuiviouragantorche
clavecinsje frémisaccepte
rajeunirrespirerretrouver

Presse-moi lumineuse dans mes déserts
assoiffé je me desséchais j'appelais
l'heure a sonné avenue de Pérolles toi
juvénile Katherine de Genève
courtisane orgueil des vitraillers
tu rougis sinueuse tes trilles
tes bras tes chevilles tes palpitations
m'ont poursuivi ouragan torche
clavecins je frémis accepte
rajeunir respirer retrouver

7

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[19r] [18r] [3r] [10v]
Aie pitiéde crise en crisedans mes taudis
débrisje me consumaisfantôme
sanglantsur le quainaïve
précieuseThaïsade Pentapole
courtisanehéritièrerose
n'en doute pasdes vertigestes remarques
tes ardeurstes couronnesm'ont excité
m'ont changébarquemiracle
filetje frémisétends-toi
embaumerrespirerdonner

Aie pitié de crise en crise dans mes taudis
débris je me consumais fantôme
sanglant rue de Romont naïve
précieuse Thaïsa de Glaris
courtisane héritière rose
n'en doute pas des vertiges tes remarques
tes ardeurs tes couronnes m'ont excité
m'ont changé barque miracle
filet je frémis étends-toi
embaumer respirer donner

8

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[10v] [1r] [5v] [13r]
Couragesuperbedans mes taudis
douceje me vautraisnoir
immondesur la placeprogressivement
rousseIsabellades îles
baise-moiétonnementdes hirondelles
des philosophesvivetes yeux
tes poignetston nombrilta démarche
m'ont blessélavéfontaine
irisje défailleétends-toi
oscillercirculerrêver

Courage superbe dans mes taudis
douce je me vautrais noir
immonde sur la place Python progressivement
rousse Isabella des Grisons
baise-moi étonnement des hirondelles
des philosophes vive tes yeux
tes poignets ton nombril ta démarche
m'ont blessé lavé fontaine
iris je défaille étends-toi
osciller circuler rêver

9

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[13r] [17r] [15r] [8r]
Couragedans mes désastresdans mes tempêtes
démonje grimaçaisgrinçant
tu paraisdans la clairièretaciturne
voluptueusePhryniatu le sais
devineresselunedes gouffres
des flotset détourstes accents
tes mouvementsjoiem'ont fouetté
creusetdes myrtesmimosa
cygneje vacilledévêts-toi
dégusterfouillerlonguement

Courage dans mes désastres dans mes tempêtes
démon je grimaçais grinçant
tu parais square des Places taciturne
voluptueuse Phrynia du Jura
devineresse lune des gouffres
des flots et détours tes accents
tes mouvements joie m'ont fouetté
creuset des myrtes mimosa
cygne je vacille dévêts-toi
déguster fouiller longuement

10

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[8r] [4r] [14r] [2r] [7r]
Légendeinnocenteen mes intrigues
vieillije me perdaisinfâme
dans les galeriessur le ponttaciturne
lasciveRosalindeardennaise
institutricedélicedes ruelles
je le juretourbillonnantetes larmes
tes bouclesm'ont atteintta peau
tes jambesempiégéambre
fondrequel reposhâte-toi
chèvrefeuilleplongerexplorer

Légende innocente en mes intrigues
vieilli je me perdais infâme
dans les galeries sur le pont de Berne taciturne
lascive Rosalinde de Lucerne
institutrice délice des ruelles
je le jure tourbillonnante tes larmes
tes boucles m'ont atteint ta peau
tes jambes empiégé ambre
foudre quel repos! hâte-toi
chèvrefeuille plonger explorer

11

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[2r] [7r] [6v] [20v]
Interminablementdélicatedans ma poix
mauditje m'empêtraisje piétinais
magieau clair de lunetes tresses
minceJuliamerci
si belleimpératricedes ruelles
des chuchotementsincomparabletes larmes
ta gorgetes mainston hâle
m'ont réveillésauvépresse-moi
oeilletbaumebrille
interrogerécoutebaiser

Interminablement délicate dans ma poix
maudit je m'empêtrais je piétinais
magie au clair de lune tes tresses
mince Julia de Neuchâtel
si belle impératrice des ruelles
des chuchotements incomparable tes larmes
ta gorge tes mains ton hâle
m'ont réveillé sauvé presse-moi
oeillet baume brille
interroger écoute baiser

12

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[20v] [11r] [16v] {12r}
Tu le saisd'erreurs en erreursdans mes abîmes
torturéj'étouffaisaveugle
sur la terrasseau débarcadèrepar chance
déconcertanteDionyzade Tarse
hôtesseparfumdésir
des caravanesdes pharesjoli temps
tes consolationstes sandalesm'ont conquis
pavanecaravellepresse-moi
reliquaireje brûleaie pitié
flairerçà et làs'évanouir

Tu le sais d'erreurs en erreurs dans mes abîmes
torturé j'étouffais aveugle
sur la terrasse du funiculaire par chance
déconcertante Dionyza de Nidwald
hôtesse parfum désir
des caravanes des phares joli temps
tes consolations tes sandales m'ont conquis
pavane caravelle presse-moi
reliquaire je brûle aie pitié
flairer çà et là s'évanouir

13

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[12r] [9v] [3v] [18v] [19v]
Pourquoi tarderdans mes hésitationsjadis
pantelantje transpiraisje me dévorais
cela s'est passéau concoursen un instant
patienteVirgiliaromaine
fraîchegardienneperle
des trésorset des confidencestes tempes
joietes bouquetsm'ont interpellé
paixvariétéautre délire
saveursje soupireaccueille-moi
marque-moiinonderet partir

Pourquoi tarder dans mes hésitations jadis
pantelant je transpirais je me dévorais
cela s'est passé à la cité universitaire en un instant
patiente Virgilia d'Obwald
fraîche gardienne perle
des trésors et des confidences tes tempes
joie tes bouquets m'ont interpellé
paix variété autre délire
saveurs je soupire accueille-moi
marque-moi inonder et partir

14

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[18v] [19v] [5r] [1v] [10r]
Il ventedans mes hésitationsdans mes enfers
pustuleuxje me détruisaisflottaison
dans mes naufragesau carrefourpar hasard
volubileIrisalexandrine
messagèresalutperle
bourgeondes portstes cavatines
tes expressionsta patiencem'ont rétabli
rossignolcaillecaresse-moi
festinje pointelèche-moi
m'aspergerplanterà bouche que veux-tu

Il vente dans mes hésitations dans mes enfers
pustuleux je me détruisais flottaison
dans mes naufrages au carrefour par hasard
volubile Iris de Saint-Gall
messagère salut perle
bourgeon des ports tes cavatines
tes expressions ta patience m'ont rétabli
rossignol caille caresse-moi
festin je pointe lèche-moi
m'asperger planter à bouche que veux-tu

15

Attention, écart par rapport à la règle de manipulation des cartes! On retire les 4 cartes supérieures du sommet du paquet, avant de les retourner et de les entasser sous le paquet.
On obtient alors:

[10r] [14v] [17v] [13v]
Tes lèvreslégèreen dépit de tout
pustuleuxje déliraisje me salissais
tout a eu lieuau spectacletes éclats
onduleuseOliviad'Illyrie
danseuseespoirdes navigateurs
des âgesdes écumestes faveurs
tes répartiesdélicieusementpleurs de joie
m'ont assainichatouillénasse
des accordspenséesdétends-toi
découvrir*et mourir

Tes lèvres légère malgré moi
pustuleux je délirais replié
tout a eu lieu au cinéma à l'improviste
fragile Olivia de Schaffhouse
danseuse espoir des navigateurs
des nuages tes bas tes faveurs
ta franchise tes épingles pleurs de joie
m'ont assaini chatouillé nasse
des accords pensées détends-toi
découvrir appareiller et mourir

16

On reprend le rythme précédent: on retire les 3 cartes du dessus du tas, on les retourne et on les entasse sous le paquet.
Même jeu de substitutions.
On obtient alors:

[13v] [14v] [4v] [8v]
Fleurisinventivemalgré moi
honteuxje m'engloutissaispoings rongés
enfinpendant l'oragebrusquement
ardenteJuliettelagunaire
brodeuseluxedes louves
voistes bastes guirlandes
ta chaleurta justessem'ont enveloppé
m'ont redresséforgeseuil
alcôvemaîtresseprépare-toi
découvrirnous renverserà jamais

Fleuris inventive malgré moi
honteux je m'engloutissais poings rongés
enfin pendant l'orage brusquement
ardente Juliette de Schwyz
brodeuse luxe des louves
vois tes bas tes guirlandes
ta chaleur ta justesse m'ont enveloppé
m'ont redressé forge seuil
alcôve maîtresse prépare-toi
découvrir nous renverser à jamais

17

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[8v] [6r] [7v] [2v]
Lyrepuredans mes noirceurs
dégoûtéje me droguaisenragé
possédéhierprudente
majestueuseDianasi tendre
guérisseusecompagnedes louves
merveilleuseingénieusem'en veux-tu
tes cuissestes élanston sourire
m'ont retournéséduitlilas
détends-toiparadiséveille-toi
disparaîtreà loisirsemer

Lyre pure dans mes noirceurs
dégoûté je me droguais enragé
possédé hier prudente
majestueuse Diana de Soleure
guérisseuse compagne des louves
merveilleuse ingénieuse m'en veux-tu
tes cuisses tes élans ton sourire
m'ont retourné séduit lilas
détends-toi paradis éveille-toi
disparaître à loisir semer

18

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[2v] [16r] [11v] [20r]
Approcheexquiseréprouvé
désoeuvréje suffoquaisgourd
sur la plageau crépusculeheureusement
bruneMariama vie
moissonneuseloifée
des rumeurscaravellepar bonheur
tes limpiditéstes paumesta voix
m'ont éclairém'ont foudroyéencens
quelle récompenseje gémiséveille-toi
frôlernagerdéborder

Approche exquise réprouvé
désoeuvré je suffoquais gourd
rue du Tilleul au crépuscule heureusement
brune Maria du Tessin
moissonneuse loi fée
des rumeurs caravelle par bonheur
tes limpidités tes paumes ta voix
m'ont éclairé m'ont foudroyé encens
quelle récompense je gémis éveille-toi
frôler nager déborder

19

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[20r] [3r] [9r] {12v}
Je me souviensaudacieusedans mes déserts
épaveje râlaisfantôme
maisau marchénaïve
espiègleLychoridail pleut
acrobatehéritièrefée
des rumeurssuavetes signes
tes encouragementston corsagem'ont invité
bichedaturaserre-moi
jaillissementmielaccepte
secrètementrégnerdonner

Je me souviens audacieuse dans mes déserts
épave je râlais fantôme
mais à l'église des Cordeliers naïve
espiègle Lychorida de Thurgovie
acrobate héritière fée
des rumeurs suave tes signes
tes encouragements ton corsage m'ont invité
biche datura serre-moi
jaillissement miel accepte
secrètement régner donner

20

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[12v] [5v] [19r] {18r}
Presse-moidélabrédans mes repaires
assoifféje me souillaisje m'enterrais
puisà la promenaded'un seul coup
juvénileTamoragothique
courtisaneflambeaudes rives
n'en doute pasdes bisestes trilles
ton franc parlertes brochesm'ont touché
tu faiblisouraganpôle
fougèreje souffrefleuris
communiquercirculerengendrer

Presse-moi délabré dans mes repaires
assoiffé je me souillais je m'enterrais
puis devant la Cathédrale d'un seul coup
juvénile Tamora d'Uri
courtisane flambeau des rives
n'en doute pas tes bises tes trilles
ton franc-parler tes broches m'ont touché
tu faiblis ouragan pôle
fougère je souffre fleuris
communiquer circuler engendrer

21

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[18r] [1r] [17r] [15r] {10v} [4r]
Amourdans ma lèpredans mes tempêtes
débrisje m'effritaisméconnaissable
sanglantau concertirrésistiblement
étrangeMarianamantouane
dentellièresultanevigne
des lointainsdes rempartstes élégies
élixirtes baguesm'ont excité
m'ont rassembléje grandismiracle
maides digitalesécoute
se tairefouillerrêver

Amour dans ma lèpre dans mes tempêtes
débris je m'effritais méconnaissable
sanglant au concert irrésistiblement
étrange Mariana valaisanne
dentellière sultane vigne
des lointains et remparts tes élégies
élixir tes bagues m'ont excité
m'ont rassemblé je grandis miracle
mai des digitales écoute
se taire fouiller rêver

22

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[15r] [10v] [4r] {14r} [13r]
Amourdamedans mes incendies
pestiféréje me lacéraisstupide
si belleau divertissementprogressivement
capiteuseCléopâtremiroir
baise-moiétonnementvin
des philosophesuniquetes reflets
ton arttes peignesm'ont rajeuni
palmefelouquefontaine
ivreje vacilleétends-toi
creuserfouillerlonguement

Amour dame dans mes incendies
pestiféré je me lacérais stupide
si belle sur le pont de Zähringen progressivement
capiteuse Cléopâtre vaudoise
baise-moi étonnement vin
des philosophes unique tes reflets
ton art tes peignes m'ont rajeuni
palme felouque fontaine
ivre je vacille étends-toi
creuser fouiller longuement

23

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[14r] [13r] [7r] [6v]
Mais nonsavantequel cauchemar
impatientje grimaçaisje me fuyais
sur le quaiau théâtresoudain
lasciveTimandracythéréenne
si belleclefdes gouffres
des cèdreset marbrestes accents
ta sincéritéta robem'ont fouetté
m'ont vivifiélibérécolombe
ahlaurierdévêts-toi
baise-moinaîtrelonguement

Mais non savante quel cauchemar!
impatient je grimaçais je me fuyais
devant la fontaine de Sainte-Anne soudain
lascive Timandra de Zoug
si belle clef des gouffres
des cèdres et marbres tes accents
ta sincérité ta robe m'ont fouetté
m'ont vivifié libéré colombe
ah laurier dévêts-toi
baise-moi naître longuement

24

Même jeu. On fait tourner la machine.
On obtient alors:

[6v] [8r] [11r] [16v] [2r]
Hâte-toibelledans mon malheur
je m'enfonçaisécoeuréabandonné
sur la terrasseà la fêtetaciturne
minceBiancaardennaise
si belleamiedes ruelles
je le jureversatiletes regards
tes bouclestes fesseston hâle
tes jambesm'ont raviambre
reliquaireje pâlishâte-toi
interrogertrébuchernous répandre

Hâte-toi belle dans mon malheur
je m'enfonçais écoeuré abandonné
sur la terrasse de la chapelle de Lorette taciturne
mince Bianca de Zürich
si belle amie des ruelles
je le jure versatile tes regards
tes boucles tes fesses ton hâle
tes jambes m'ont ravi ambre
reliquaire je pâlis hâte-toi
interroger trébucher nous répandre

Valid CSS! Valid XHTML 1.0! © Ambroise Barras, 2000-2004