Michel Butor

Une chanson pour Don Albert

Seize et une variations d'Albert Ayme, avec Michel Butor, Dominique & Jean-Yves Bosseur.
Paris: édition Traversière, 1983.

© Ambroise Barras (2002-2004), pour l'édition, l'analyse et les commentaires

Poème comprenant: le thème et ses trois transformateurs, les 16 strophes de variations, la double strophe finale; accompagné de son «Commentaire ou comment».
Nice, juillet 1980

J'ai pris comme thème [Strophe Th] une strophe de la Chanson pour Don Juan que Jean-Yves Bosseur avait déjà mise en musique, ...

Th: Thème

[2v] [14v] [11v] [20r]
approcheexquiseréprouvé
désorientéje suffoquaisje me salissais
enfinau crépusculetes éclats
bruneMariadanoise
moissonneuseloifée
des rumeurscaravellepar bonheur
tes gentillessestes paumesta voix
nacrem'ont foudroyéencens
quelle récompenseje gémiséveille-toi
frôlernagerà jamais

Approche exquise réprouvé
désorienté je suffoquais me salissais
enfin au crépuscule tes éclats
brune Maria danoise
moissonneuse loi fée
des rumeurs caravelle par bonheur
tes gentillesses tes paumes ta voix
nacre m'ont foudroyé encens
quelle récompense je gémis éveille-toi
frôler nager à jamais

... et trois autres comme transformateurs dans lesquels j'ai changé un mot par ligne par rapport à l'original: dans le premier [T1] j'ai mis des instruments ou des familles d'instruments, en remplaçant après réflexion «claviers» par «ébène»; dans le second [T2] des types d'articulation: piqué, louré, lié, détaché...; dans le troisième [T3] des indications de mouvements: andante, largo, adagio...

T1: Premier transformateur

[6r] [9r] [12v]
viensfraîchesolitaire
dégoûtéje blasphémaisdans mes châteaux
l'heure a sonnéà la processiontoi
juvénileHermiasi tendre
#soeurdes nymphes
merveilleusemutinetes trilles
tes cuissesta nuquetes palpitations
m'ont poursuivim'ont charmétorche
clavecinparadisaccepte
mordillerà loisirsemer

viens fraîche piano
dégoûté je blasphémais ébène
l'heure a sonné à la procession clarinette
juvénile Hermia bois
alto soeur des nymphes
cordes mutines tes trilles
trompe ta nuque tes palpitations
cuivre m'ont charmé torche
orgue paradis accepte
mordiller musette semer

T2: Deuxième transformateur

[3r] [10v] [1v]
je me souvienssuperbedans mes taudis
sourdje grelottaisfantôme
dans mes naufragesà l'aubenaïve
rousseLucianades pressentiments
baise-moihéritièredu parvis
des philosophessuavetes sourcils
tes épaulestes onglestes paroles
m'ont transpercéensorceléfontaine
irismielétends-toi
volerrégnerdonner

je me souviens piqué dans mes taudis
louré je grelottais fantôme
dans mes naufrages à l'aube lié
rousse Luciana détachée
baise-moi héritière crescendo
decrescendo suave tes sourcils
tes épaules sautillé tes paroles
m'ont transpercé vif fontaine
iris sforzando étends-toi
voler staccato balbutier (*)

(*) De façon inattendue, l'auteur substitue en position (10,3) le contenu de la carte [1v]: balbutier au contenu attendu de la carte [3r]: donner qui devrait normalement y apparaître.

T3: Troisième transformateur

[7r] [15r] [8v] [17r] [5v]
mercimerveilleusedans mes labyrinthes
mauditje me lacéraisje piétinais
magieau théâtretes tresses
capiteuseJessicade Venise
devineressecousinedes canaux
des flotsimaginativetes larmes
tes prévenancestimidem'ont rajeuni
m'ont guériconstellélilas
ivrelaurierexauce-moi
creusernaîtreencore

merci merveilleuse andante
maudit je me lacérais largo
magie au théâtre adagio
capiteuse Jessica allegro
devineresse cousine lento
des flots allegretto tes larmes
tes prévenances moderato m'ont rajeuni
m'ont guéri cantabile lilas
presto laurier exauce-moi
creuser naître prestissimo

J'ai remplacé [dans les variations, notées de §1 à §16] les prénoms féminins du texte primitif par des couleurs venues chaque fois d'un passage de la variation d'Albert Ayme: gris, mauve, ocre, mordoré...

Dans mes trois premières variations une colonne du thème est remplacée par une colonne du premier transformateur, d'abord les premiers mots ou groupes de mots de la ligne, puis les seconds, puis les derniers.

1

T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh
T1ThTh

viens exquise réprouvé
dégoûté je suffoquais je me salissais
l'heure a sonné au crépuscule tes éclats
juvénile grise danoise
alto loi des fées
tes cordes de caravelle par bonheur
trombone en tes paumes ta voix
de cuivre m'a foudroyé encens
orgue je gémis éveille-toi
mordiller nager à jamais

2

ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th
ThT1Th

approche fraîche réprouvé
désorienté je blasphémais me salissais
enfin à la procession tes éclats
brune mauve danoise
moissonneuse soeur des fées
des rumeurs mutines par bonheur
tes gentillesses ta nuque ta voix
nacre m'ont charmé encens
quelle récompense paradis éveille-toi
frôler musette à jamais

3

ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1
ThThT1

approche exquise piano
désorienté je suffoquais ébène
enfin au crépuscule clarinette
brune ocre bois
moissonneuse loi des nymphes
des rumeurs caravelle tes trilles
tes gentillesses tes paumes tes palpitations
nacre m'ont foudroyé torche
quelle récompense je gémis accepte
frôler nager semer

Dans les variations 4, 5 et 6, trois lignes du thème sont remplacées par trois du second transformateur, ou quatre pour la quatrième, à savoir pour celle-ci: première, quatrième, septième et dixième.

4

T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2

je me souviens piqué dans mes taudis
désorienté je suffoquais me salissais
enfin au crépuscule tes éclats
rousse mordorée détachée
moissonneuse loi des fées
des rumeurs des caravelles par bonheur
tes épaules sautillées tes paroles
nacre m'ont foudroyé encens
quelle récompense je gémis éveille-toi
voler staccato balbutier

5

ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh

approche exquise réprouvé
louré je grelottais fantôme
enfin au crépuscule tes éclats
brun sable danois
baise-moi héritière crescendo
des rumeurs des caravelles par bonheur
tes gentillesses tes paumes ta voix
m'ont transpercé vif fontaine
quelle récompense je gémis éveille-toi
frôler nager à jamais

6

ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh
ThThTh
T2T2T2
ThThTh

approche exquise réprouvé
désorienté je suffoquais me salissais
dans mes naufrages à l'aube liée
brune jaune danoise
moissonneuse loi des fées
decrescendo suave tes sourcils
tes gentillesses tes paumes ta voix
nacre m'ont foudroyé encens
iris sforzando étends-toi
frôler nager à jamais

Dans les variations 7, 8 et 9 la transformation devient diagonale. Ainsi dans la septième, le premier mot de la première ligne est emprunté au troisième transformateur, le second mot de la seconde, le troisième de la troisième, puis le premier de la quatrième et ainsi de suite. Dans la variation 8, c'est le second de la première, le troisième de la seconde, le premier de la troisième...

7

T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh

merci exquise réprouvé
désorienté je me lacérais me salissais
enfin au crépuscule adagio
capiteuse blanche danoise
moissonneuse cousine des fées
des rumeurs des caravelles tes larmes
tes prévenances tes paumes m'ont rajeuni
guéri cantabile encens
quelle récompense laurier exauce-moi
creuser nager à jamais

8

ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th

approche merveilleuse réprouvé
désorienté je suffoquais largo
magie au crépuscule tes éclats
brune azurée danoise
moissonneuse loi lento
des flots caravelle par bonheur
tes gentillesses moderato ta voix
de nacre m'ont foudroyé lilas
presto je gémis éveille-toi
frôler naître à jamais

9

ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3
T3ThTh
ThT3Th
ThThT3

approche exquise andante
maudit je suffoquais me salissais
enfin au théâtre tes éclats
brune dorée allegro
devineresse loi des fées
des rumeurs allegretto par bonheur
tes gentillesses tes paumes m'ont rajeuni
guéri foudroyé encens
quelle récompense laurier exauce-moi
frôler nager à prestissimo

Dans les variations 10, 11 et 12 les obliques se renversent, et c'est le premier transformateur qui sert de thème. Dans la dixième c'est donc le dernier mot ou groupe de mot de la première ligne qui est remplacé par celui du thème fondamental, qui sert alors de transformateur, le second de la seconde, le premier de la troisième. Dans la onzième variation, c'est le second de la première ligne, puis le premier de la seconde, puis le dernier de la première...

10

ThT1T1
T1T1Th
T1: l'heure a sonnéTh: au crépusculeT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1

approche fraîche piano
dégoûté je blasphémais me salissais
enfin à la procession clarinette
brune beige bois
alto soeur des fées
des cordes des caravelles tes trilles
tes gentillesses ta nuque tes palpitations
cuivre m'ont charmé encens
orgue je gémis accepte
frôler musette semer

La variation 10 subit un premier écart par rapport à la formule annoncée de son engendrement: c'est en fait le premier mot de la première ligne qui est remplacé. Deuxième écart: le troisième vers devrait voir, selon cette règle, le deuxième mot être transformé. Or c'est ici le premier mot qui l'est.

11

T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1

viens exquise piano
désorienté je blasphémais ébène
l'heure a sonné à la procession tes éclats
juvénile écarlate des bois
moissonneuse soeur des nymphes
aux cordes mutines par bonheur
trompe dans tes paumes tes palpitations
nacre m'ont charmé torche
orgue paradis éveille-toi
mordiller nager semer

12

T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th
T1ThT1
ThT1T1
T1T1Th

viens fraîche réprouvé
dégoûté je suffoquais ébène
enfin à la procession clarinette
juvénile sang danois
alto loi des nymphes
des rumeurs mutines tes trilles
trompe ta nuque ta voix
cuivre m'ont foudroyé torche
quelle récompense paradis accepte
mordiller musette à jamais

Dans les variations 13, 14 et 15 c'est le second transformateur qui sert de thème, et les transformations se font par chevrons: ainsi pour la treizième, le premier et le dernier groupe de mots de la première ligne sont remplacés, le second de la seconde, aucun à la troisième; pour la quatorzième le premier et le dernier de la seconde ligne, le second de la troisième...

13

ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th

approche piqué réprouvé
louré je suffoquais fantôme
dans mes naufrages à l'aube lié
brune bistre danoise
baise-moi loi crescendo
decrescendo suave tes sourcils
tes gentillesses sautillé ta voix
m'ont transpercé foudroyé fontaine
iris sforzando étends-toi
frôler staccato à jamais

14

T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2

je me souviens piqué dans mes taudis
désorienté je grelottais me salissais
dans mes naufrages au crépuscule lié
rousse d'outremer détachée
moissonneuse héritière fée
decrescendo des caravelles tes sourcils
tes épaules sautillées tes paroles
de nacre vive et d'encens
iris je gémis étends-toi
voler staccato balbutier

15

T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2
T2T2T2
ThT2Th
T2ThT2

je me souviens exquise dans mes taudis
louré je grelottais fantôme
enfin à l'aube tes éclats
roux feu détachée
baise-moi héritière crescendo
des rumeurs suaves par bonheur
tes épaules tes paumes tes paroles
m'ont transpercé vif fontaine
quelle récompense sforzando éveille-toi
voler nager balbutier

Dans la variation 16, c'est le troisième transformateur qui sert de thème, et le principe du chevron est inversé. C'est le second mot de la première ligne qui est remplacé, le premier mot et le dernier groupe de mots de la seconde, rien pour la troisième...

16

T3ThT3
ThT3Th
T3T3T3
T3ThT3
ThT3Th
T3T3T3
T3ThT3
ThT3Th
T3T3T3
T3ThT3

merci exquise andante
désorienté je me lacérais me salissais
magie au théâtre adagio
capiteux ciel allegro
moissonneuse cousine des fées
des flots allegretto tes larmes
tes prévenances tes paumes m'ont rajeuni
nacre cantabile encens
presto laurier exauce-moi
creuser nager prestissimo

Dans la variation double [Strophe 17] le thème et le troisième transformateur sont utilisés intégralement en les alternant, et en utilisant deux fois la couleur noire.

17: Variation double

T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th
ThT3ThT3ThT3
T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th
T3ThT3ThT3Th

merci approche merveilleuse exquise andante réprouvé
maudit désorienté je me lacérais suffoquais largo me salissais
magie enfin au théâtre au crépuscule adagio tes éclats
brune capiteuse noire très noire danoise allegro
devineresse moissonneuse cousine loi lento des fées
des flots des rumeurs allegretto des caravelles tes larmes par bonheur
tes prévenances tes gentillesses moderato tes paumes m'ont rajeuni ta voix
m'a guéri nacre cantabile m'a foudroyé lilas encens
presto quelle récompense laurier je gémis exauce-moi éveille-moi
creuser frôler naître nager prestissimo à jamais

Cette dernière variation subit une légère perturbation dans la régularité de son engendrement: le quatrième vers en effet inverse l'alternance du transformateur [T3] et du thème [Th] à partir desquels la strophe est générée.

En choisissant astucieusement d'autres strophes de la Chanson, il serait possible de faire seize et un fois seize et une variations.

Valid CSS! Valid XHTML 1.0! © Ambroise Barras, 2000-2004